Les insouciants habitants de Saint-Hubert n'imaginent pas être passés si près du Malheur...

Personne ne voulait se risquer à descendre dans leur réservoir d'eau (pourtant potable) pour réaliser une inspection caméra des tuyaux de captage...

Etait-ce le petit diamètre de l'entrée qui rebutait les candidats ? Ou l'inconnue totale sur les dimensions intérieures du bassin ? (à Saint-Hubert, on a pris pour habitude de couler l'architecte des bâtiments publics dans la dalle de son ouvrage, comme les architectes des pyramides étaient ensevelis, afin qu'il ne puisse jamais révèler les secrets de sa construction...)

StHub-1

Comment, sans information précise, la Commune aurait-elle pu définir les zones protection de captage à mettre en oeuvre autour du réservoir, garantir la qualité de l'eau, et assurer le bien-être de ses résidents.

StHub-10

Le brave Tosaure, n'écoutant que son courage et son grand coeur, s'est enduit de vaseline pour descendre dans le bassin et y braver les différents pièges mis en place pour éviter les chasseurs de trésor. Il en est ressorti avec le secret des dimensions du bassin et a percé le mystère de son alimentation...

Les Borquins peuvent s'endormir rassurés... Tosaure veille sur eux